vous êtes ici : Home 09/10 Candela

ACTU

PORTES OUVERTES : 27 06 18 
de 14h à 18h
 
Atelier pour l'Intégration des DYS et des
Malvoyants : plus d'infos ICI
        
 

Contact

3, place de la Passerelle 01600 Trévoux
tel : 04 74 00 06 17
Mobile : 07 81 13 88 15
 
 
 
 

HelloAsso

Faire un don

2010Candela PDF Imprimer
Vendredi, 10 Septembre 2010 14:04

Vendredi 7 mai 2010 / St Didier de Formans

Une question se pose continument : que faire de nouveau. Pas simple.

Le concert d'hiver est le plus classique (dans la forme et dans le fond) ; le concert de fin d'année est celui du rassemblement, des thèmes, des petits ensembles et des très grands. Le tout en plein air ; le concert de printemps est celui de la découverte, de l'invitation : de nouveaux ensembles, de nouvelles salles.

Cette année, direction Cuba. La plus talentueuse de nos clarinettiste joue dans une ensemble très original : une vingtaine de clarinettes, quelques percussions et de la musiques cubaines. Le tout issu du conservatoire de Lyon, gage d'une exceptionnelle qualité.

Pascal et JF prennent un peu d'avance pour assurer ce "concert du vendredi" en montant les lumières et quelques pupitres dans l'après-midi mais le timing général est respecté : à 18h tout est prêt. Reste aux musiciens de Candela à s'extirper des bouchons et à trouver St Didier. Un petit "raccord", une petite collation et le tour est joué.

Première partie : L'Harmonie prend place sur la large scène de St Didier qui manque un peu de profondeur et de hauteur. Le programme est éclectique, plutôt dépaysant, à tendance américaine. Tout commence par Tipsy Serenade (). Nos 2 pascals aidés de Léa se démènent dans cette pièce légère mais que notre chef préfère "enlevée"

Direction The Legend of Yao avec un ténor finalement parfaitement "synchronisé". Du grand art. et un beau xylophone, très présent.

Premier gros "morceau" : An American in Paris. Une vieille connaissance pour les plus anciens d'entre nous. Et des (percus)sons dans tous les sens : un Joachim qui se démène aux sifflets, aux klaxons et un Clément très puissant.

On enchaine avec River Celt. Pièce déconcertante, atonale (pour les connaisseurs), qui mime à merveille la cornemuse avec un piccolo et un saxophone. Et Roger qui part avec une mesure d'avance. sacré Roger !! Le final en 3/8 3/4 assez perturbant mais sans bavure. ouf

Deuxième gros morceau : West Side Story. Un arrangement très bien fait d'Americain, Rhumba et Mambo.Les contre-temps sont dures et cette fois-ci c'est Joachim qui "régale". Un vrai plaisir pour tous et une énergie folle qui se transmet.

Qui a dit qu'il n'y avait pas de percu à l'Harmonie de Trévoux !!!

Entr'act. aie aie aie. qui a pensé aux tickets de tombola ? Une tombola sans ticket, c'est comme un entr'act sans buvette. Sauvé par Bruno ! merci pour l'aller-retour à la salle....

Seconde partie : quelle "claque". Candela Negra prend place. Une vingtaine de Clarinette, trois percussionnistes et du talent à revendre, des petits pas de danse et bonne dose d'humour. Le dépaysement est total. Ils veulent aller à Cuba enregistrer un CD. Ils nous y emmènent avec eux. Magique. Le plaisir qu'ils ont à être sur scène, ensemble, fait plaisir à voir.