vous êtes ici : Home 05/06

ACTU

Atelier pour l'Intégration des DYS et des
Malvoyants : plus d'infos ICI
 
 
        
 

Contact

3, place de la Passerelle 01600 Trévoux
tel : 04 74 00 06 17
Mobile : 07 81 13 88 15
 
 
 
 

HelloAsso

Faire un don

2006EdMSortie PDF Imprimer
Lundi, 16 Août 2010 15:39

Les élèves de l'école de Musique au Pays des Hobbits

Date : samedi 11 février2006,

Lieu: Halle Tony Garnier

Participants: Les élèves de 2ème cycles de l'école de musique et leurs professeurs.

Le projet:

Le projet: Depuis longtemps, ils parlaient de l'orchestre symphonique, mais leurs chers élèves pensaient qu'ils parlaient d'un autre monde; d'un monde où vivaient des petits violons, des altos, des violoncelles et des contrebasses. Comment faire pour que nos élèves connaissent cet autre monde? C'était jusqu'à ce samedi 11 février l'une des interrogations des professeurs de l'école de musique de Trévoux.

La Communauté de Communes Saône Vallée proposa en début d'année 2006 d'aider la concrétisation de projets en faveur de la jeunesse. Profitant des concerts proposés dans le cadre du centenaire de l'Orchestre National de Lyon, un projet fut proposé par l'Harmonie de Trévoux - Ecole de Musique . Son objet était la découverte d'une oeuvre contemporaine symphonique, appréciée de la jeunesse: « la symphonie du seigneur des anneaux ». Ces musiques sont issues de la trilogie cinématographique et composées par le canadien Howard Shore. Ce projet bénéficia de l'agrément des élus de la ville de Trévoux,

Pour les jeunes musiciens Trévoltiens, cette représentation fut l'occasion de découvrir pour la première fois un plateau d'orchestre symphonique, un choeur mixte, le choeur de la maîtrise de la cathédrale de Lyon et une chanteuse soprano. Tous ont découvert qu'une voix d'enfant pouvait faire vibrer une salle de 4800 personnes, que le chant d'une chanteuse lyrique pouvait être cristalline, et que la flûte irlandaise charmait une cohorte de violons.

Et maintenant, pensent leurs professeurs, l'anneau magique va- t'il donner à nos élèves l'envie de revenir écouter de la musique symphonique?